Les langues régionales de Frances -- Un aperçu

En France, on ne parle que français? Dans cet article vous apprenez quelles langues on parle à parle à part le français.

Read this article in: Deutsch, English, Español, Français

Estimated reading time:12minutes

Mireille est parisienne. Elle aime cette ville et aussi son pays. De plus, elle aime beaucoup la langue française.  À l'université, elle doit suivre un cours intitulé "Langues et cultures régionales de France". Après tout, le français est la seule langue parlée en France à part de  peut-être quelques dialectes. Son amie du Sud a un accent très différent du sien. C’est peut-être à propos de cela, pense-t-elle. Mais enfin, le cours n'a pas grand-chose à voir avec les accents  et il emmène Mireille dans un voyage à travers de nombreuses langues différentes, dont certaines ont très peu de points communs avec le français. Une enseignante que j'ai rencontrée au début de mes études m'a décrit exactement cette situation. Elle pensait qu'en France, on ne parlait que français. Elle n'a découvert que des années plus tard que ce n'était pas le cas. Cet article va vous dévoiler qu’en France, en effet, il n’y a pas que le français.

Langues allochtones et langues autochtones en France

Tout d’abord, je tiens à rappeler qu’en France, il y a des migrant.e.s qui parlent une autre langue que le français (au moins pour les premières générationsIls parlent (au moins en première génération) une autre langue que le français. Vous avez raison. Les langues minoritaires qui sont parlées dans un pays à l'heure actuelle ou dans un passé proche en raison de la migration sont appelées langues allochtones. Un exemple de langue allochtone en France est l'arabe. Mais il y a aussi les langues minoritaires historiques, qui étaient souvent parlées dans un pays avant l'expansion de l'Empire romain. Ces langues sont appelées langues autochtones. Dans cet article, je me limiterai à ce dernier point.

La politique linguistique en France

Avant de commencer, quelques phrases sur la politique linguistique en France. Elle est assez restrictive. L'article 2 de la Constitution française de 1985 stipule que la langue officielle du pays est le français. Donc, le français est la seule langue officielle de l'Etat. Certains activistes ont proposé de modifier cette phrase et d'y inclure les langues minoritaires. Toutefois, cet amendement n'a jamais été accepté. En 2008, la Constitution a été révisée et l'article 75-1 y a été ajouté, stipulant que les langues minoritaires font partie du patrimoine culturel de la France. Dans des pays comme l'Espagne, les langues minoritaires ont un statut co-officiel qui permet aux communautés linguistiques de bénéficier d'une plus grande autonomie.

Revenons à la France : là aussi, il existe des langues minoritaires autochtones que je décrirai ci-après. J'ai choisi des variétés qui ont presque toutes le statut de langue. Cependant, il y existe également des variétés dont le statut est contesté. Pour en savoir plus sur le problème des langues et des dialectes, cliquez ici.

Cet article ne donne qu’un bref aperçu sur les langues minoritaires. On pourrait écrire un article séparé pour chaque langue, ou même plusieurs thèses doctorales.

Breton

Je suis sûre que vous le connaissez tous : Astérix le Gaulois, créé par Albert Uderzo et René Goscinny. Lui et son village ont résisté aux Romains pendant des années. Tout cela ne serait que pure invention ? Eh bien, en termes purement linguistiques, le breton est une langue celtique qui continue d'être parlée et qui n'a apparemment pas encore cédé la place au français. Cependant, le breton est une langue très menacée. De plus, il ne s'agit pas d'une ancienne langue celtique, mais d'une langue apportée de Grande-Bretagne au 5e siècle. L'histoire d’ Astérix n'est donc que partiellement vraie. Néanmoins, cette langue a été menacée même sans les Romains. On sait par exemple que pendant la Troisième République, la pratique de cette langue était presque interdite. On estime qu'aujourd'hui que seuls un peu plus de 100 000 locuteurs*locutrices parlent encore le breton. Un nouvel essor de la langue a eu lieu dans les années 1950. C'était l'époque de l'après-guerre et de la recherche d'identité. Le Fest Noz, les chants nocturnes en breton accompagnés par les danses après le travail des paysan.ne.s se modernisa. Toutefois, cet épisode n'a prévalu que brièvement. Dans les années 70 et 80, cependant, il y a eu une nouvelle recherche d'identité et de nombreux Fest Noz ont eu lieu, également pour des raisons politiques. Des musicien.ne.s comme Alan Stivell reprirent de vieilles chansons bretonnes et en composèrent de nouvelles. La langue maternelle de ces musicien.ne.s était principalement le français et non le breton.

De nos jours, le breton est enseigné dans certaines écoles publiques ainsi que dans des écoles privées chrétiennes. Il existe également la possibilité de suivre des cours de langue bretonne, ainsi que des cours de langue en ligne. En outre, il y a des chaînes de télévision et des stations de radio régionales en breton. Il reste à voir comment la langue et sa situation vont évoluer. L’internet est certainement un moyen approprié pour attirer l'attention sur le breton et contribuer à sa préservation. Voici un extrait du Notre Père en breton.

(1) Hon  Tad,  a     zo    en     neñv:

     Notre Père REL tu-es dans ciel

(Une petite note : il n'y s'agit pas d'une traduction correcte, mais d'une glose interlinéaire. Je l'expliquerai plus en détail dans un autre article).

Catalan

De nombreux Français.es ne savent même pas qu'il existe aussi une Catalogne sur le territoire français. Le catalan est en effet parlé dans le Roussillon. Contrairement à l'Espagne, le catalan n'y a pas de statut officiel. C’est pour cette raison qu’il est difficile de déterminer son nombre de locuteurs*locutrices. L'âge d'or de la langue catalane se situe au Moyen Âge. C'est la première langue romane dans laquelle des questions scientifiques et philosophiques ont émergé. Le catalan est une langue romane étroitement liée à l'occitan, qui sera brièvement examiné dans la section suivante. Certains romanistes ont également considéré le catalan comme un dialecte de l'occitan. Évidemment, dans tous les cas, le catalan partage son origine avec l'occitan. Il ne s'agit en aucun cas, comme le croient certain.e.s non spécialistes, d'un dialecte de l'espagnol. Les spécialistes des langues romanes ne sont pas d'accord sur la question de savoir si le catalan est une langue ibéro-romane ou gallo-romane. D'autres, en revanche, y voient une langue de pont entre les deux familles. Voici également, à titre d'illustration, un extrait du Notre Père.

(2) Pare nostre que esteu en   el cel,

     Père notre  qui   tu-es dans le ciel

Occitan

J'avais déjà évoqué brièvement l'occitan en relation avec le catalan, qui lui est très proche. Cette langue, elle aussi, connut son apogée au Moyen Âge. C’est la langue dans laquelle les troubadours écrivaient leurs poèmes. L'occitan a également été remplacé par le français au cours du début de la centralisation par Louis XIV.

Sa renaissance s'avère difficile. L'occitan est également une langue romane. Dans la littérature, on trouve aussi le terme provençal, que je n'utilise pas ici afin de ne pas confondre l'occitan avec le franco-provençal. Cependant, il existe un dialecte de l'occitan qui s'appelle également provençal. En outre, cette langue possède un certain nombre d'autres dialectes, comme le gascon, pour lequel on peut se demander s'il s'agit d'une langue ou d'un dialecte. Mais là encore, ce n'est pas si simple. Examinons un extrait du Notre Père en occitan :

(3) Paire nòstre qu’ es dins lo cèl..

Pour comparaison, voici également la version gasconne:

(4) Pair noste qui ès dens lo ceu..

Veuillez noter qu'il ne s'agit que d'un petit extrait. Avec une si petite quantité de données linguistiques, il est très difficile de juger si le gascon est vraiment une langue ou un dialecte de l'occitan.

Flamand

Qui se souvient encore du film Bienvenue chez les Ch'tis ? Celui-ci se déroule à Bergues et traite, entre autres, du dialecte picard du nord de la France. Le tollé, cependant, a été grand. C'est le flamand qu'on parle dans cette ville. Eh oui, le flamand est aussi parlé en France. Pas seulement en Belgique. Mais au juste qu'est-ce qu’on entend par flamand ? C'est un dialecte néerlandais, une langue germanique occidentale. On trouve très peu d'informations à propos du flamand parlé en France.

Corse 

J'ai déjà abordé brièvement le corse dans mon article sur la problématique langue-dialecte. Le corse est également une langue romane. Sa communauté de locuteurs*locutrices en a une conscience linguistique marquée. Le corse est aussi étroitement lié à l'italien. Pendant longtemps, la Corse fut sous domination toscane. L'italien a également été la langue officielle de l’île pendant la courte durée de vie de la République corse (1755-1769). Après, l'île a été vendue à la France et a dû se soumettre à l'État central français. En conséquence, le français y est devenu la langue officielle. Le corse est également enseigné dans les écoles. Néanmoins, il s’y agit aussi d’une langue potentiellement menacée. Seuls 2% des locuteurs*locutrices transmettent leur langue aux générations futures. La plupart des Corses sont favorables à un bilinguisme officiel en Corse. Toutefois, en raison de la politique linguistique restrictive du gouvernement central et de la mauvaise situation sociale de l'île, cela s’avère difficile. La préservation de la langue dépend donc de l'engagement personnel de l'individu. (Peut-être qu'Alugha peut aider ici ?)

(5) Patre nostru chì sì in celu.

 Et maintenant, pour souligner la similitude avec l'italien, voici le même exemple en italien.

(6) Padre nostro che sei nei cieli

Francoprovençal

Il s'agit également d'une langue romane. Les noms de cette langue varient, car elle n’a donné naissance à aucune langue standard. Tous les dialectes de la Suisse romande sont des dialectes franco-provençaux. L'État français ne le reconnaît pas comme une langue régionale. Il est enseigné dans certaines écoles de Savoie.

Alsacien

Le statut de l'alsacien en tant que langue régionale est controversé. Il est considéré par certain.e.s comme une langue et par autres comme un dialecte.. Mais, comme on le sait déjà, il n'est pas toujours facile de faire la distinction entre les deux. Si l'alsacien est un dialecte, c'est en tout cas un dialecte de l'allemand et non du français. Le terme alsacien comprend divers dialectes que l'on peut classer comme alémaniques, ainsi que les dialectes rhénan-franconiens et palatins. Alugha, comme on le sait, a son siège à Mannheim, ville d’influence palatine.Moi, je connais des personnes âgées du Palatinat qui, en Alsace, apprécient dialoguer avec les Alsacien.ne.s agé.e.s dans leur dialecte qu’ils*elles comprennent bien. La jeune génération, en revanche, parle principalement français.

Lorrain

Le terme lorrain recouvre deux variétés qui ne doivent pas être confondues. La première est le lorrain roman, qui (comme beaucoup d’autres variétés) est tantôt considéré comme une langue à part entière, tantôt comme un dialecte du français. En raison de sa proximité avec les variétés germaniques, on retrouve dans cette variété de nombreuses influences germaniques. D'autre part, il y a aussi le francique lorrain, qui est un terme collectif pour tous les dialectes franciques rhénans et mosellans parlés en Lorraine. Là encore, j'ai appris à l'université que c'était une langue. Restons-en au terme reprenant pour désigner les différents dialectes.

En ce qui concerne l'alsacien et le francique-lorrain, le lecteur*la lectrice  peut se demander pourquoi je n'ai pas regroupé les deux variétés sous une seule rubrique, que j'ai simplement appelée "allemand". La situation est similaire, après tout. La question est bonne, et je ne peux pas y répondre sans équivoque. Peut-être parce que le statut de langue-dialecte est si controversé.

Basque

Le basque est incontestablement une langue. C'est probablement la langue minoritaire ici qui intéresse le plus les linguistes. Il s’agit d’une langue isolée. C'est-à-dire qu'elle n'est apparentée à aucune autre langue connue de l'humanité. Personne ne sait d'où elle vient. Il existe plusieurs autres langues isolées dans le monde. Le basque un exemple en Europe. Il existe de nombreuses théories sur l'origine du basque. Cependant, une réponse satisfaisante n'a pas encore été trouvée. L’université de laquelle je suis diplômée est une des rares en Allemagne à proposer des cours de basque. Il est souvent simplement inclus dans les études romanes, car il était et est en contact étroit avec les autres langues romanes. D'autres universités regroupent le basque dans les études caucasiennes, car il était autrefois considéré comme une langue caucasienne. Toutefois, cette hypothèse est souvent réfutée.

Revenons au basque en tant que tel : en France, le basque est parlé dans deux des sept provinces du Pays basque : dans les provinces de Labourd (Lapurdi en basque) et de Soule (Zuberoa, Xiberoa en basque, selon la variété). Au Pays basque français, on enseigne le basque et les cours peuvent avoir lieu dans cette langue. Toutefois, cela se fait dans une moindre mesure qu'en Espagne. Le basque y a été standardisé. Cette variété est appelée euskara batua (basque unifié) et elle est prédominante au Pays basque espagnol, car on y trouve de nombreux néo-locuteurs*locutrices. Voici ci-dessous un extrait du Petit Prince en euskara batua et en basque souletin. 

(7) Ene marrazkiak ez    zuen              kapelu   bat      erakusten.

     Mon dessin        NEG AUX.PST.3SG chapeau INDEF montrer

     'Mon dessin ne représentait pas un chapeau.'

(8) Ene marrazkiak ez züan txapel bat agertzen. 

Un coup d'œil sur l'outre-mer

Allons au-delà de la France métropolitaine et examinons les territoires français d'outre-mer. On y parle, entre autres, des langues créoles. À l'époque de la colonisation, il y avait un fort contact linguistique entre le français et la langue de la colonie respective. Le vocabulaire a été repris principalement de la langue romane. La grammaire a d'abord été fortement réduite, puis a commencer à évoluer. Les langues créoles existent également sur la base d'autres langues. Les langues pidgin sont considérées comme un précurseur d'une langue créole. Celles-ci se développent toujours à partir d'une situation d'urgence. Les langues créoles ont fini par devenir des langues maternelles dotées d'une structure linguistique autonome. En outre, de nombreuses autres langues autochtones sont parlées dans les territoires d'outre-mer.

Les langues qui passent inaperçues mais qui méritent tout de même notre attention

On sait peu de choses sur la situation linguistique en France des deux langues que je vais mentionner en dernier lieu. Néanmoins, ces deux langues méritent d'être brièvement décrites. L'une d'elles est le yiddish, la langue des juifs*juives ashkénazes, dont le nombre de locuteurs*locutrices a fortement diminué. Une autre langue qu'il convient de mentionner brièvement ici est le romani, la langue des sinti*zze et des rom*nja. Il s'agit d'une langue indo-aryenne.

J'ai peut-être oublié d'autres langues autochtones. Néanmoins, j'espère avoir pu en donner un petit aperçu.

Saviez-vous qu’en que tant de langues sont parlées en France ?

 

#alugha

#everyoneslanguage

#doitmultilingual

 

Sources: 

Gabriel, Christoph & Meisenburg, Trudel (2007): Romanische Sprachwissenschaft, Paderborn: Wilhelm Fink (les citations du Notre Père sont prises d'ici)

https://www.arte.tv/de/videos/093478-000-A/fest-noz-jahrtausendealte-bretonische-gesaenge/ (17.05.2021, 09:16)

https://www.fr.brezhoneg.bzh/4-histoire.htm (17.05.2021, 09:19)

https://de.wikipedia.org/wiki/Korsische_Sprache (17.05.2021, 09:18)

https://de.wikipedia.org/wiki/Lothringisch_(fr%C3%A4nkisch) (17.05.2021, 09:14)

https://de.wikipedia.org/wiki/Lothringisch_(romanisch) (17.05.2021, 09:15)

https://de.wikipedia.org/wiki/Sprachen_in_Frankreich (17.05.2021, 09:13)

https://www.youtube.com/watch?v=GmJVBhKsSN0&list=LL&index=1 (17.05.2021, 09:17)

https://www.youtube.com/watch?v=dMC62S4yHgA (17.05.2021, 09:20)

 

Antoine de Saint-Exupéry. Printze txikia.2001. Donostia elkar Ediciones Salamandra, traduction par Patxi Zubizarreta                                   

Antoine de Saint-Exupéry. Printze ttipia. 2013.Mauléon: Sü Azia, traducteur:traductrice inconnu.e

Source de l'image: Tom Sekula via unsplash

Ein kleiner Nachtrag. Nachdem ich veröffentlicht habe, fiel mir auf, dass ich gar nicht auf Italienische eingegangen bin. Zudem habe ich die Sprache der jenischen Bevölkerung vergessen. Auch hierzu findet man, vor allem wenn es speziell um Frankreich geht, sehr wenig. Ich möchte es dennoch erwähnen, denn es gehört dazu und niemand darf verloren gehen.

More articles by this producer

Le multilinguisme dans le secteur culturel

En période de confinement, nous avons remarqué que sans vie culturelle, tout était calme, et nous sommes d'autant plus heureux que les activités régulières reprennent maintenant. Mais qu'en est-il de la question du multilinguisme dans ce secteur ? Et qu'est-ce qu'une plateforme comme alugha a à voir

Mener une campagne électorale à l'aide des podcasts

Les élections du Bundestag allemand auront lieu le 26 septembre. Cette année, les campagnes électorales sont plus numériques qu'auparavant. Et bien que les podcasts aient joué un rôle plutôt mineur, ce format a beaucoup à offrir. Vous pouvez en savoir plus à ce sujet et découvrir ce que l'alugha a